FAQ

Quelle est la différence entre la traduction et la localisation?

Bien que la traduction et la localisation soient parfois utilisées de manière interchangeable, il s’agit de deux étapes complètement différentes. La traduction se concentre sur le rendu du contenu d’une certaine langue dans une autre (par exemple, de l’anglais vers le chinois). Au contraire, la localisation est utilisée pour désigner la traduction de données spécifiques telles que des sites Web, des logiciels, des jeux vidéo ou des applications mobiles ou informatiques.

La localisation crée votre contenu dans une nouvelle langue, en tenant compte des aspects culturels et géographiques. La traduction doit être et sonner localement pour votre public cible. Par exemple, si vous souhaitez localiser votre application médicale, vous devez traduire en adaptant le contenu en fonction du public local, de la culture, des codes géographiques et de l’optimisation pour les moteurs de recherche (OMR) afin qu’il soit accessible à la fois aux internautes et aux moteurs de recherche.


Retour à l’index

Puis-je obtenir un devis gratuit?

Absolument! Les politiques de chaque fournisseur de services linguistiques sont différentes, mais nous encourageons nos clients à demander un devis (ou une consultation). Nos clients existants connaissent nos tarifs; même ainsi, nous leur donnons toujours le choix d’approuver notre devis et de convenir du budget, des délais et de la faisabilité avant le lancement de leur projet.

Dans notre engagement de transparence avec nos clients, les demandes de devis sont encore plus encouragées pour nos nouveaux clients afin de s’assurer qu’ils comprennent ce que leurs projets impliquent. Cette étape de devis sert également à expliquer à nos clients ce à quoi ils peuvent s’attendre, car nous répondons également à toutes les questions qu’ils pourraient avoir sans frais. Peu importe qu’un client potentiel décide de retirer sa demande ou de la reporter à une date ultérieure pour différentes raisons. Nous croyons que la meilleure valeur vient avec la transparence, et c’est ainsi que nous cultivons nos relations avec nos clients. Nous accueillons toujours et apprécions hautement chaque demande!


Retour à l’index

Quel processus suivez-vous lors de la traduction et de la localisation?

Nous suivons 8 étapes fondamentales pour mener à bien nos traductions (et localisations) jusqu’à la version finale dans l’ordre croissant :

  1. Devis pour la traduction : Avant de commencer tout travail, nous donnons à nos clients un devis et convenons du budget. Certaines entreprises et particuliers ne recherchent pas de devis, surtout s’ils sont des clients existants ou s’ils ont des projets minimes. Une fois qu’ils ont approuvé le devis, ils envoient leurs documents à traduire.
  2. Préparation des documents : après avoir reçu les documents du client, nous les préparons en contenu traduisible. Certains documents peuvent être dans des formats tels que PDF, PNG et JPG, qui doivent généralement être convertis en versions compatibles avec les logiciels. D’autres fichiers tels qu’Excel et Word peuvent nécessiter des ajustements tels que la mise en page afin qu’ils reflètent une version finale parfaite.
  3. Traduction initiale : C’est la toute première étape de la traduction. Le traducteur effectue la conversion du contenu dans la langue cible jusqu’à ce que l’intégralité du document soit traduite. Nous encourageons nos traducteurs à réviser leur travail avant de le transmettre à l’étape suivante, cependant, cela ne remplace pas les autres étapes de révision.
  4. Révision de la traduction : Une fois l’étape de traduction initiale terminée, le réviseur passe en revue le contenu pour s’assurer qu’il est correctement traduit. L’une des raisons pour lesquelles une « équipe » est essentielle en traduction, c’est qu’un projet passe par plusieurs étapes avant de pouvoir confirmer s’il répond aux normes de qualité de base.
  5. Révision : La révision est un peu plus approfondie que la révision. ISO 17100 – les principales normes de qualité internationales – définit la révision comme « un examen bilingue du contenu de la langue cible par rapport au contenu de la langue source pour son adéquation à l’objectif convenu ». Parfois, « révision » et « édition bilingue » sont utilisés de manière interchangeable.
  6. Relecture : Il s’agit de l’étape pré-finale du processus de traduction. Après avoir effectué les étapes préliminaires, la traduction peut encore contenir des erreurs. Le rôle du correcteur est de lire entre les lignes tout au long du document et de corriger les erreurs typographiques, grammaticales, orthographiques et stylistiques qui auraient pu être négligées lors des étapes précédentes. Alors que la révision compare la traduction à la langue source, la relecture se soucie simplement du flux de la traduction et de ses défauts.
  7. Assurance qualité (AQ) : L’assurance qualité de la traduction est la dernière et la plus importante étape du processus de traduction et de localisation. Cette étape est destinée à traiter toutes les divergences signalées par le logiciel de traduction (si vous utilisez un outil de TAO). Il existe deux types d’AQ selon MemoQ: 1) l’AQ automatique, qui est informatisée, et 2) AQ linguistique, qui est une approche personnalisée pour de meilleurs résultats.
  8. Livraison au client : Une fois que le projet a franchi toutes les étapes ci-dessus, il est maintenant temps de livrer la version finale au client. Certains clients ne commandent pas tout ce qui précède pour différentes raisons. Cependant, le rôle d’un fournisseur de services linguistiques est de fournir le meilleur produit possible malgré tout.

Retour à l’index

Dois-je soumettre les documents à votre bureau?

La réponse courte est « non », mais cela dépend de votre objectif. Certaines traductions peuvent être effectuées et échangées par e-mail sans avoir à soumettre les originaux ou à les récupérer à un certain endroit. Cependant, si votre traduction est destinée à l’immigration, par exemple, vous devrez dans ce cas soumettre les originaux.

Le processus que nous suivons toujours consiste à traduire les documents et à les soumettre à un notaire public pour approbation. Le notaire compare la traduction à l’original et appose un sceau confirmant l’authenticité des originaux et de leurs copies. Le même processus est requis pour les traductions certifiées, où une agence ou un traducteur individuel ajoute son sceau pour confirmer qu’il a traduit et qu’il livre une copie exacte de l’original. Si vous commandez votre traduction à distance, vous devrez peut-être nous envoyer les originaux et recevoir vos traductions par poste.


Retour à l’index

Dois-je envoyer mes documents originaux?

Sur la base de Q. 4 ci-dessus, vous devrez poster vos documents originaux si vous en avez besoin pour l’école, l’immigration ou toute autre utilisation officielle. Sinon, vous pouvez envoyer vos fichiers électroniques par Internet et les recevoir de la même manière une fois qu’ils sont prêts.


Retour à l’index

Traduisez-vous du contenu pour un pays spécifique?

Oui. L’un des moyens les plus populaires de traduire du contenu pour un pays spécifique est la localisation (voir Q. 3). Nos linguistes sont basés dans de nombreux pays différents pour garantir les meilleurs résultats possibles, car nous pensons que les utilisateurs natifs d’une certaine langue la comprennent mieux que quiconque. Certains de nos professionnels de la langue travaillent à distance pour assurer une prestation de services robuste, mais si votre projet nécessite des linguistes sur place, nous les affecterons pour vous.


Retour à l’index

Comment puis-je faire confiance à l’exactitude de vos traductions?

Nos services linguistiques sont réglementés par l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Cela signifie que nous devons respecter les normes de qualité élaborées dans notre licence. Cette licence décrit les différents accords et meilleures pratiques entre le fournisseur de services linguistiques et ses clients. Essayer de mesurer la qualité des traductions en l’absence de normes ISO reviendrait à essayer de compter les points de basket-ball sans tableau d’affichage. Cela finirait par devenir si important que certains éléments essentiels seraient négligés.

En fin de compte, tout dépend des besoins du client. Si votre traduction est destinée à un usage occasionnel, comme la lecture pour comprendre un sens général, vous n’aurez peut-être pas besoin d’une traduction de très haute qualité. Cependant, si vous êtes en affaires et que vous souhaitez informer le grand public sur vos produits et services, vous devez vous en tenir à la qualité car votre succès dépend de votre langage des affaires.


Retour à l’index

Combien me coûtera mon projet?

Il n’y a pas de réponse directe à cette question. J’aimerait dire que ça dépend. Par exemple, si vous tenez compte des 8 étapes de traduction élaborées ci-dessus, vous comprendrez ce que je veux dire. Chaque projet de traduction ou de localisation implique de nombreux outils et ressources.

Nous avons défini les prix de base et les avons ajoutés à notre site Web pour donner à nos clients une idée du coût de leur projet. Cependant, cette tarification est uniquement à titre indicatif puisque chaque projet a ses exigences spécifiques. Nous effectuons toutes les étapes ci-dessus pour nos clients, et elles sont couvertes dans nos tarifs. N’oubliez pas que nous vous donnerons toujours un devis à approuver avant de commencer.


Retour à l’index

Combien de temps faut-il pour terminer la traduction?

Les projets minimes peuvent prendre jusqu’à 24 heures, tandis que les projets complexes prennent plus de temps. Si vous avez besoin d’une traduction simple parce que vous avez vos propres relecteurs et vérificateurs de qualité, par exemple, cela nous prendra au moins une journée même si certaines langues peuvent prendre plus de temps. Cependant, certains projets prennent même plusieurs mois.

En effet, la plupart de nos projets sont dans le domaine médical sous validation linguistique et incluent un débriefing cognitif. Ces projets passent par des étapes de test de traduction en plus des processus mentionnés ci-dessus. Par conséquent, nous anticipons avec nos clients et donnons suffisamment de temps au projet en question, et anticipons certains cas de forces majeures. L’étape de planification du projet est une étude de faisabilité complète qui prend en compte la disponibilité des fonds et des ressources, l’échéance et la qualité.


Retour à l’index

Puis-je faire confiance à la traduction automatique?

Beaucoup de gens utilisent la traduction automatique pour faciliter leur travail. L’outil le plus utilisé est « Google Translate ». Néanmoins, dans l’industrie de traduction, la traduction automatique signifie quelque chose un peu différente. Le processus de traduction automatique est effectué par le biais du logiciel spécifique utilisant des algorithmes linguistiques. Par conséquent, le contenu est corrigé par an expert linguistique pour assurer son exactitude.

Les outils de traduction automatique (TAO) de grande renommée tels que MemoQ et Memsource permettent l’utilisation de la traduction automatique. La traductrice ou le traducteur doit décider s’ils veulent utiliser cette fonction en donc l’activer par le biais des paramètres du logiciel avant de lancer l’étape initiale de la traduction. Même si quelques langues ne sont pas compatibles avec cette fonction, les traductrices et traducteurs ainsi que les agences de traduction l’utilisent avec précaution – il doit y avoir une raison, qui est généralement l’échéance du projet. Par exemple, l’automatisation de la traduction peut magiquement traduire des milliers de mots dans quelques instants.

Étant donné que la traduction automatique peut produire des résultats indésirables, il incombe à la traductrice et au traducteur de savoir comment utiliser cette fonction pour éviter de gâcher votre projet et son objectif final. Pour faire confiance à la traduction automatique, il faut vous assurer que le contenu est soigneusement corrigé par un professionnel linguistique. Cette technique d’édition s’appelle « révision de la traduction automatique », ou tout simplement « post-édition ».

Point d’ajout :

Techniques de post-édition de traduction automatique (MTPE)

Memsource a décrit les deux étapes d’édition les plus populaires dans la traduction automatique :

  • Post-édition légère (LPE): Cette méthode se soucie du flux général du texte et probablement des écarts grammaticaux tels que les fautes de frappe, la ponctuation, etc. La plupart des clients optent pour LPE en fonction de leur budget. Par conséquent, le post-éditeur n’en fait qu’une partie, laissant place à quelques imprécisions. Si vous faites confiance à la langue ou au travail de l’éditeur, la traduction doit pouvoir être utilisée en toute sécurité. Nous mettons toujours l’accent sur l’utilisation prévue de la traduction finale, et nous demandons à tous nos clients de s’assurer que nous sommes sur la même page en ce qui concerne les exigences de qualité.
  • Post-édition complète (FPE) : la FPE est une édition approfondie qui vise à résoudre toutes les divergences dans le contenu traduit automatiquement. Le post-éditeur examine les aspects grammaticaux, stylistiques, idiomatiques, culturels ainsi que syntaxiques de la traduction. Une bonne sortie FPE se lit aussi naturellement que la langue cible. Même si son échelle de temps est plus longue, c’est la plus recommandée si vous voulez obtenir la meilleure qualité. Enfin, ce processus ne remplace pas les mesures finales d’assurance qualité (AQ) déjà en place.

Retour à l’index

Pin It on Pinterest